Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 11:52
3ème Rencontre de Gravure Contemporaine

(Exposition)
 


Pour sa 3è édition de Rencontre autour de la Gravure Contemporaine, l’Association Animation Culturelle de Couzeix a le plaisir et l’honneur de présenter les œuvres de 38 graveurs parisiens membres de l’Association «GRAVER MAINTENANT ». Dominique Aliadière, Président, présente son association dans le document joint. Nicole Roux le remercie pour sa fructueuse et chaleureuse coopération dans la préparation de cette exposition qui s’annonce sous les meilleurs auspices.

2009 - oct 203
La gravure et l’estampe

    Etymologiquement, graver vient du latin« cavare»  qui correspond à l’action de creuser ou encore de tracer, de dessiner une image en creusant, mordant, griffant, incisant, attaquant  la surface d’un matériau (métal ou bois) avec différents outils …..et moyens chimiques en ce qui concerne le métal.

    Le graveur aboutit à l’élaboration d’une matrice.

    La gravure ainsi définie sera alors encrée et imprimée sur papier lors de son passage sous la presse.

    L’image obtenue est appelée estampe : c’est l’objet final, l’aboutissement du processus d’élaboration de la gravure.

    Malgré leur différence, gravure et estampe sont des termes souvent employés comme synonymes.

  2009 - oct 226


Petite Histoire de la gravure

    L’univers de l’art de la « gravure » est vaste.

    Son histoire est liée à l’évolution de l’humanité :

        - les premières gravures (sans  estampages) : celles de l’univers des grottes préhistoriques, des os gravés, des empreintes sur les céramiques ( depuis - 20 à -30 000 ans) sont disséminés de par le monde sur les itinéraires des premiers peuples ou sur leurs sites de vie.

           La gravure semble donc avoir précédé les autres arts plastiques.

        - le temps des sceaux : dans l’Antiquité (Proche-Orient, Egypte, Crète), l’impression par pression de motifs gravés dans l’argile (ou la cire) préfigure la gravure moderne.

        - le temps du papier : ce sont les arabes qui transmirent ces techniques orientales à l’occident et c’est avec eux qu’arrivent le papier, donc la possibilité d’imprimer et certaines encres, ainsi que  de petites plaques de gravures sur bois.

        - le temps de l’imprimerie : les premières impressions sur papier sont les lettres gravées sur bois par Gutenberg au XVè siècle. Elles annoncent… la Renaissance et les débuts de la gravure artistique.

        - les premiers artistes gravent sur bois pour l’illustration de livres :

                      * Albrecht Dürer (147161528)

                      * Hans Holbein (1493-1543)

                      * Lucas Cranach (1472-1553)

       - les premières eaux fortes et pointes sèches sur métal supplantent  la xylographie au XVIIè siècle et servent souvent à la reproduction des tableaux peints par les « maîtres » de l’époque.

          Cette période est marquée sur le plan de la création, par la personnalité et le génie de Rembrandt.

       - l’art de la gravure : Désormais, la gravure prend ses lettres de noblesse et, pratiquée par les peintres des écoles italienne, française, anglaise, espagnole du XVIIIè siècle, elle devient un art à part entière.

            De nouvelles techniques sont expérimentées : manière noire, aquatinte.

            La couleur prend le pas sur le noir et blanc.

            A la fin du XIXè siècle, les peintres impressionnistes produisent parallèlement un œuvre gravé d’importance (Manet, Degas, Gauguin)

            Toulouse Lautrec (1864-1901) s’illustre par sa technique de la lithographie en couleurs et ses grandes affiches connaissent un succès populaire.

      - La gravure d’art au XXè siècle : concurrencée par la photographie dans son rôle de diffuseur d’images, la gravure évolue dans le sens d’une expression artistique pure.

             Elle est dominée par l’importance et l’influence de l’œuvre de Picasso qui expérimente tous les procédés au service d’une expression non-conformiste et d’une imagination débordante.

    

      A l’heure actuelle, au temps d’Internet et de la vitesse, malgré leur intérêt pour les innovations technologiques, les graveurs, artistes assidus et passionnés, continuent à suivre les techniques traditionnelles pures, ou les mixant à leur guise.

     Amoureux  des vieux savoirs et des senteurs de l’encre, ils excellent dans l’intimité de leur expression, qui se décline sur tous les modes de la contemporanéité. 

     Pour un large public, leurs procédés restent un mystère, et c’est cette alchimie qui attire à Couzeix les amateurs avertis ainsi que les néophytes.

     C’est aussi pour faire mieux connaître cet art que nous présentons pour la 3è fois,  une nouvelle exposition qui dépasse le cadre de notre région.

Liste des artistes :


du 14 au 29 novembre 2009

Partager cet article

Repost 0

commentaires